Interview with Foucault’s brother

Rare interview with Denys Foucault (in French).

It provides one of the more amusing pictures of Foucault, on a donkey during the occupation. No problem with the hair in this one.

(h/t Adresscomptoir).

Some excerpts:

L’Actualité.– Pourquoi votre frère a-t-il quitté le lycée Henri IV de Poitiers pour Saint-Stanislas?

Denys Foucault. – Je sais qu’en classe de troisième, pendant l’année scolaire 1939-1940, il était
assez malheureux parce que son professeur principal l’avait pris en grippe. D’autre part beaucoup de professeurs de l’enseignement public étaient prisonniers en Allemagne, ce qui n’était pas le cas dans le privé.

On était même pétainiste à Saint-Stan…

A part le chanoine Duret, qui était résistant et fut déporté. L’établissement s’est alors retrouvé sans professeur de philo. Le supérieur voulait que le cours soit assuré par un prof de lettres. Mais ma mère, qui se méfiait un peu de l’enseignement privé, a protesté en disant : «C’est de la littérature, pas de la philo !» En outre, mon frère ne supportait pas ce prof. Ma mère a réussi à faire en sorte qu’un moine de Ligugé, Dom Pierrot, enseigne la philo à Saint-Stan. Entretemps, elle avait demandé à Louis Girard, étudiant en licence de philo, de donner des cours particuliers à mon frère. Mon frère prenait aussi des cours de latin et de grec chez le chanoine Aigrain, qui lui prêtait des volumes de sa bibliothèque très fournie.

L’Actualité Poitou-Charentes – N° 51 (PDF), S.26.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: